Raconter l’Écume des Vents d’une nouvelle manière

Dans différents articles de l’Écume des Vents, on vous parle d’un certain Bertrand Guerry. Mais qui est cet homme, toujours caméra sur l’épaule et casque sur les oreilles ?

Bertrand Guerry, le réalisateur de l’Écume des Vents !

Bertrand Guerry est un réalisateur de court-métrages, long-métrages et documentaires.

Dès le mois de janvier, il a plongé dans l’aventure de l’Écume des Vents en se rendant à l’école Thomas Donnard de Penmarc’h ainsi qu’à l’école du Bout du Monde de Plogoff. Son séjour s’est terminé par une petite visite de la Pointe du Raz avec l’école Sainte-Anne de Plonévez-du-Faou.

En février, il était de retour dans notre beau Finistère pour découvrir l’école des Trois Pommier de Peumerit et retourner à Penmarc’h.

 

Ici en photo, les différentes visites à Penmarc’h qui ont permis à Bertrand de filmer une rencontre passionné-passionnant avec Pierre Mollo et un atelier de Jean-Christophe Désert.

Il y a deux team dans la bande de l’Écume des Vents : ceux qui racontent avec des mots et ceux qui racontent avec des images. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces deux manières de s’exprimer se complètent beaucoup plus qu’elles ne s’affrontent.

Au fil du projet, nous avons essayé de retranscrire au mieux chaque atelier, chaque intervention de passionnés-passionnants afin de vous plonger au mieux dans l’Écume des Vents à travers des articles illustrés. Au cours de ses différents séjours, Bertrand a su mettre en image tout ce que l’on ne peut pas raconter avec des mots : la danse des poissons volants à Peumerit avec Camille Perreau, l’histoire de Pierre Mollo, les ateliers sons de Jean-Christophe, et tout pleins d’autres moments très précieux.

Si de notre côté, nous avons eu l’aubaine de vivre ces différents instants en vrai, nous souhaitions vous offrir une chance de les découvrir également d’une nouvelle manière et de plonger au cœur de l’Écume des Vents, avec les enfants, les artistes, les passionnés-passionnants ! En attendant ce film spécial Écume des Vents et sa projection finale, qui nous permettra de nous remémorer tout le chemin parcouru, Bertrand a souhaité utiliser les images déjà enregistrées et créer des “capsules vidéos”, comme des teasers pour vous immerger dans le projet. Nous les partagerons avec vous au fil des mois qui nous séparent du grand jour dit.

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir la première capsule, intitulée “Toute une vie dans une goutte d’eau”. Vous pourrez y découvrir notre passionné-passionnant, Pierre Mollo, plus communément appelé “le compagnon du plancton”. Si nous vous en avions déjà parlé dans différents articles, vous pourrez en connaître un peu plus sur son histoire et sa philosophie de vie !

Bonne immersion dans l’Écume des Vents !

Les merveilleuses idées de Jean-Christophe Désert

Partout où il passe, on ne tarit pas d’éloge sur lui ! Il est notre star du son, de l’informatique, du jeu de mot et de biens d’autres choses : je parle évidemment de Jean-Christophe Désert, le compositeur de musique électro-acoustique de l’Écume des Vents.

Il est notamment le cerveau derrière tous les ateliers sons de l’Écume des Vents (Briec, Penmarc’h, Plogoff, Quimper), la création de ce site internet, et le montage sonore des Podcast de l’Écume des Vents. Il a également aidé Régis Huiban sur la composition de Begarraz, la mélodie de l’Écume des Vents.

Mais ce n’était pas encore assez de travail pour notre cher compositeur qui a souhaité créer un nouveau projet dans le projet !

Pour la fête du grand jour-dit, Jean-Christophe invite les accordéonistes a créer des paysages sonores. Avec votre instrument, sans jouer de mélodie mais seulement avec des modes de jeux, vous allez jouer tous ensemble les sons de la mer, du vent, ou de tout autre son que l’on peut entendre à la Pointe du Raz.

Lors de la fête de l’Écume des Vents, les visiteurs seront ainsi accueillis par ces paysages sonores et plongeront ainsi tout doucement dans l’univers de l’Écume des Vents.

Accordéonistes, si vous souhaitez vous entraîner pour ce beau projet vous trouverez ci-dessous les 11 modes de jeux imaginé par Jean-Christophe.

Et pour mieux comprendre les sons, nous vous fournissons un petit document explicatif de chaque mode de jeu, à télécharger juste ici !

Qui dit préparation de la suite dit cerveau en ébullition !

Si dans un premier temps, les dernières annonces gouvernementales nous ont mis un petit coup au moral, nous sommes vite retombés sur nos pattes ! Aménagement de planning, organisation des journées de bricolage, achat de matériel : en bref, nos cerveaux n’ont pas arrêté de bouillonner !

Et en attendant de pouvoir tous nous retrouver en chair et en os dans notre beau Finistère, c’est numériquement qu’on se retrouve ! Et même si on a l’air de beaucoup rigoler, je vous assure que l’on travaille. Tout sera fin prêt pour la prochaine semaine artistique, vivement le 17 mai !

Épisode 8

18h18 c’est l’heure idéale pour se raconter des histoires, surtout si elles sont écrites par Karin Serres !
Découvrez tout de suite l’épisode 8 de la légende de l’Écume des Vents !

Pour imprimer votre épisode du jour, c’est par ici !

Et pour l’écouter, c’est juste ci-dessous !

Typographie : Copyright (c) 1994-6 Steve Mehallo. All Rights Reserved.
Texte : Karin Serres

Épisode 7

18h18 c’est l’heure idéale pour se raconter des histoires, surtout si elles sont écrites par Karin Serres !
Découvrez tout de suite l’épisode 7 de la légende de l’Écume des Vents !

Pour imprimer votre épisode du jour, c’est par ici !

Et pour l’écouter, c’est juste ci-dessous !

Typographie : Copyright (c) 1994-6 Steve Mehallo. All Rights Reserved.
Texte : Karin Serres

La danse rituel en session privée !

La légende l’Écume des Vents raconte qu’au début de l’après-midi du grand jour-dit, les cornes sonnaient en chœur pour convier tout le monde dans le vallon pour effectuer la danse de l’Écume des Vents. Malheureusement, la disparition de la légende au fil des années a engendré la disparition de la danse également.

Cependant, les enfants ont eu la chance de rencontrer une jeune femme incroyablement talentueuse pour les aider à recréer la danse rituel de l’Écume des Vents : Véronique Favarel, danseuse et chorégraphe. Lors de la première semaine de résidence de l’équipe artistique à Plogoff, en novembre 2020, Véronique s’est inspiré des enfants pour créer une chorégraphie à leur image, qui mêle imaginaire, poésie et danse contemporaine.

Depuis le mois de janvier, Véronique Favarel sillonne les routes du Finistère pour enseigner la chorégraphie à tous les enfants du projet. Le Finistère étant un large département et l’Écume des Vents rassemblant des groupes aux quatre coins de ce dernier, Véronique a fait appel à une complice pour l’aider dans cette mission : Cécilia Ferrario.

Ce vendredi 16 avril, nos deux artistes chorégraphes ont investi les locaux de Très Tôt Théâtre pour une répétition en petit comité à laquelle nous avons eu la chance d’assister. Rappelez-vous, en janvier, nous avions eu la chance d’apprendre la chorégraphie lors de notre week-end de phosphorage intense et nous avions déjà été conquis par la beauté de la danse. C’était un moment magique de la voir dansée par nos deux danseuses professionnelles !

Les penn sonneurs de vent se préparent

Pour accompagner nos soixante accordéonistes le grand jour dit, 8 accordéonistes professionnels surplomberont la lande pour guider la mélodie de nos sonneurs de vent et les pas de nos 300 enfants de l’Ecume des Vents.

Parmi nos 8 penn sonneurs de vents nous avons évidemment Régis Huiban, mais aussi Gwen Goulene, Tangi le Gall Carré, Yann Le Corre, Yann Le Bihan, Nicolas Even, Willy Abaro et Marianne Fretto Wolff ! Une joyeuse équipe que nous étions heureux de réunir pour la première fois ce dimanche 11 avril pour leur première répétition !

Après un premier temps d’explication sur le projet Ecume des Vents, et le déroulé que l’on prépare pour le grand jour dit, Régis, Gwen, Nicolas, Tangi, Yann, Willy, Yann et Marianne ont déchiffré une première fois, ont adapté à leur manière, puis on fait sonné la mélodie de l’Ecume des Vents

Quelle émotion de les entendre faire résonner Begarraz tous ensemble !

Il parait qu’une vague de vent sucré s’est fait sentir jusqu’à la Pointe du Raz.

Après ce joli moment de grâce, nos penn sonneurs ont sortis leurs agendas et prévus d’autres moments pour répéter avec nos soixante sonneurs de vents amateurs. Prochaine répétition le dimanche 30 mai !

Comme nous sommes très généreux, voici de quoi régaler vos oreilles !

Les grands enfants de Très Tôt Théâtre en atelier Koï Nobori

Il faut avouer qu’au sein de l’équipe de l’Écume des Vents, à force de voir des enfants colorier et faire des poissons tous plus beaux les uns que les autres, nous sommes devenus un peu jaloux. Et pourquoi pas nous ? Les adultes aussi peuvent avoir une imagination débordante et aimer le coloriage !

Qu’à cela ne tienne : nous avons organisé un atelier décoration de poisson au sein de Très Tôt Théâtre. C’est pourquoi, ce mercredi après-midi 14 avril avait le goût du centre de loisirs pour toute l’équipe de Très Tôt Théâtre. Initialement, c’est notre plasticienne attitrée (et préférée!) Camille Perreau qui devait s’en charger.

Comme vous pouvez le voir, l’imagination débordante est venu avec sa copine la concentration ! On pouvait entendre les mouches voler … (ou les poissons!)

En effet, cette dernière devait être présente cette semaine, accompagné des autres membres de l’équipe artistique, pour une nouvelle semaine de création avec les enfants. Alors nous avions prévu de la solliciter pour faire un atelier poisson avec les grands enfants de Très Tôt Théâtre. Malheureusement, les dernières mesures gouvernementales ne nous ont pas permis de tous nous réunir en Bretagne.

Nolwen & Cécile, les coordinatrices du projet, ont suivi Camille sur presque chaque atelier poisson réalisé avec les enfants. Alors autant vous dire qu’elles sont calés aussi bien en technique de peinture qu’en numéro de stylo ! Ce sont donc elles qui se sont occupées d’animer cet atelier haut en couleurs.

De la même manière que lors des ateliers avec les enfants, chacun à choisi la forme de son poisson et ensuite réfléchi aux couleurs qu’il pourrait lui donner. Comme vous pouvez le découvrir sur les photos, nous avons tous été inspiré et débordant d’imagination.

Voici notre belle brochette de poisson colorés, alors à votre avis qui est à qui ?

Épisode 6

18h18 c’est l’heure idéale pour se raconter des histoires, surtout si elles sont écrites par Karin Serres !
Découvrez tout de suite l’épisode 6 de la légende de l’Écume des Vents !

Pour imprimer votre épisode du jour, c’est par ici !

Et pour l’écouter, c’est juste ci-dessous !

Typographie : Copyright (c) 1994-6 Steve Mehallo. All Rights Reserved.
Texte : Karin Serres

L’histoire des sonneurs de vent

On vous parle souvent des accordéonistes, plus communément appelés les sonneurs de vents. Cependant, je ne suis pas sûre qu’on vous ai vraiment raconté l’importance de leur présence sur le projet de l’Écume des Vents !

La légende raconte que lors du grand jour dit, au début de l’après-midi, les enfants se réunissait sur la lande, en cercle concentrique, pour entamer une danse rituel. Déjà, à l’époque de l’Écume des Vents, il était inconcevable de danser sans musique. Seulement, Spotify, Deezer et les enceintes bluetooth n’existaient pas encore.
Débrouillard et surtout plein d’imagination, les enfants de l’Écume des Vents composait eux même de la musique, en fabriquant des instruments dont les aérophones mélodiques. Après de longues et fastidieuses recherches, il semblerait que l’aérophone préféré de l’époque, nommé La Bouche du Vent, serait l’ancêtre de l’accordéon que nous connaissons aujourd’hui.

“Composé de lamelles de bambou de différentes tailles, de touches de nacre qu’on appelait des clous et d’une large poche en peau plissé d’ailes d’exocet, très fragile, tannée avec soin, parfois brodée d’herbes sauvages, la bouche du vent se portait sur les épaules à l’aide de solides bretelles d’algues tressées et se jouaient en solo comme à plusieurs ou en chœur.” – La légende d’Écume des Vents, épisode 07 – Dialoguer avec les vents, par Karin Serres

Tout à alors soudainement fait sens dans notre esprit : des accordéonistes allaient jouer la mélodie de l’Écume des Vents !

Nous avons alors fait appel au célèbre accordéoniste Régis Huiban pour composer la mélodie ; celle-ci s’intitule Begarraz, ce qui signifie “Pointe du Raz” en breton. Voici de quoi régaler vos oreilles !

 

Pour retrouver toutes les partitions, les tablatures et les enregistrements, rendez-vous juste ici !