La journée du 4 juillet en images

C’était il y a deux mois, pour démarrer l’été nous avons tous ensemble fêté l’Écume des Vents. Pour la rentrée, voici les photos d’Emmanuelle Trompille et d’Emmanuel Bourgeau.

Dernier article de ce journal de bord de l’Écume des Vents, nous vous souhaitons à tous une belle année et un bon voyage au cœur de ces images.

clic sur les images pour les voir en grand 🙂

La signalétique du Grand Jour Dit

Camille et Julia, toutes deux étudiantes en licence DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design) mention design d’espaces, au lycée le Paraclet à Quimper, ont rejoint le projet de l’Écume des Vents lors d’un appel à idée lancée autour de la signalétique destinée à la journée du 4 juillet 2021.

Après les maquettes, les devis, les achats, elles démarrent la réalisation dans l’atelier d’Oliver Droux, régisseur général du projet.

La Rose des Vents de Plogoff est finie !

Ce mardi après-midi les enfants de la classe de CP>CE2 de Plogoff ont mis les dernières couches de colle blanche, coups de ciseaux, images collées, coups de cutter (accompagnés par Camille) et enfin chacun sa couleur pour finir leur très grande Rose des Vents sensible et poétique.

Installée sur le parking juste devant le sémaphore de la Pointe du Raz le 4 juillet, cette œuvre donnera toutes les directions de la sensibilité de notre légende et sera complétée d’une chanson dont les enfants commencent l’apprentissage.

Atelier les abysses du vent #3

Suite et fin de notre atelier d’art plastique de fabrication de mobiles avec la classe de CE2 > CM2 de Peumerit. Encore un fois la classe a montré sa dextérité avec du petit outillage de grands et son efficacité dans la bonne humeur. Nous avons fini tout ce que nous devions faire avant le Grand Jour Dit à 12H pile… on ne pouvait pas faire mieux 🙂

Merci à Maryline Pogeant pour sa confiance sur ce projet.

Pierre de Plogoff à Plogonnec – finie !

C’est un lundi complet qui a été consacré par la classe de Plogonnec – Saint Albin à la finalisation de leur projet d’art plastique.

Ils ont dépassé les objectifs et rendu encore plus belle et plus forte la grande installation qui trouvera sa place à la Pointe du Raz dans deux endroits différents.

Un moment de cette journée  a été consacré à la répétition de la danse du rituel.

Merci à Sarah Cosquer et toute sa classe pour leur patience, leur gentillesse, leur enthousiasme et leurs cadeaux offerts à Camille 🙂

Fin des poissons et maquillage de fête à Scaër

Après avoir répété la danse du rituel de l’Écume des Vents avec Cécilia sous les grand arbres derrière la MJC, et en vue du Grand Jour Dit, les enfants ont continué les préparatifs en se trouvant un nom de fête. Ils ont ensuite réalisé un maquillage particulier sur leur visage photographié : celui de la tribu des enfants de l’Écume des Vents.

Ces visages et ces noms accueilleront les visiteurs et les feront traverser la fameuse Porte Parlante : première et indispensable étape pour tout visiteur pour plonger dans le Grand Jour Dit !

Le temps d’atelier a aussi été mis à profit pour mettre les dernières touches de couleurs sur les merveilleux poissons volants réalisés par les enfants… on sent que le Grand Jour Dit approche…

Pierre de Plogoff à Plogonnec – la suite

La classe s’est transformée cette après-midi en une vraie petite manufacture à motifs de l’Écume des Vents.

Nous finissons la traduction de la Pierre de Plogoff et chaque enfant a commencé à composer sa propre phrase en images de l’Écume des Vents.

Les penn sonneurs de vent se préparent

Pour accompagner nos soixante accordéonistes le Grand Jour Dit, 8 accordéonistes professionnels surplomberont la lande pour guider la mélodie de nos sonneurs de vent et les pas de nos 300 enfants de l’Écume des Vents.

Parmi nos 8 penn sonneurs de vent nous avons évidemment Régis Huiban, mais aussi Gwen Goulene, Tangi le Gall Carré, Yann Le Corre, Yann Le Bihan, Nicolas Even, Willy Abaro et Marianne Fretto Wolff ! Une joyeuse équipe que nous étions heureux de réunir pour la première fois ce dimanche 11 avril pour leur première répétition !

Après un premier temps d’explication sur le projet Ecume des Vents, et le déroulé que l’on prépare pour le grand jour dit, Régis, Gwen, Nicolas, Tangi, Yann, Willy, Yann et Marianne ont déchiffré une première fois, ont adapté à leur manière, puis ont fait sonner la mélodie de l’Ecume des Vents

Quelle émotion de les entendre faire résonner Begarraz tous ensemble !

Il parait qu’une vague de vent sucré s’est fait sentir jusqu’à la Pointe du Raz.

Après ce joli moment de grâce, nos penn sonneurs ont sortis leurs agendas et prévus d’autres moments pour répéter avec nos soixante sonneurs de vents amateurs. Prochaine répétition le dimanche 30 mai !

Comme nous sommes très généreux, voici de quoi régaler vos oreilles !

Atelier les abysses du vent #1

Les enfants de la classe de CE2-CM1-CM2 ont débuté leur projet dans le projet ce vendredi avec Camille. Un ambitieux projet d’art plastique mettant en scène le monde invisible des tréfonds de l’océan et de notre légende. En 5 ateliers ils vont travailler sur deux types de suspensions monumentales (en tout cas à l’échelle de la classe). Nous allons utiliser la technique du papier collé, type papier mâché.

Vendredi 12 mars, les enfants ont donc passé une journée entière à faire de l’art plastique, un temps précieux pour pouvoir justement prendre le temps de réfléchir, essayer et changer nos habitudes. Les enfants ont «dessiné» avec du fil de fer recuit de couleur puis ont commencé à «colorier» leurs formes avec du papier calque trempé dans de la colle blanche. Cette journée venteuse nous a bien accompagnée car à 13h30 toutes les formes avaient séché dans la cour grâce au courant d’air !

L’étape suivante a consisté en un collage de papier très fin de couleur pour créer des motifs changeants et joyeux dans une ambiance de fonds marins imaginaires.

Deux petits groupes ont aussi commencé notre première « maxi méduse » en partant d’un ballon de baudruche de 90 cm de diamètre (oui oui rien que ça).

Une journée où l’on manipule en volume notre trait de crayon et où les formes prennent vie. Une journée de colle blanche et de pinceaux qui créent un froissement de motifs. Une journée les mains dans la matière, en bref un vendredi idéal et ce n’est pas que moi qui le dit 🙂