Ciconia Ciconia vadrouille dans le Finistère

Du lundi 23 au vendredi 27 novembre, Camille a fait le tour de plusieurs groupes pour leur faire la surprise de débarquer dans leur classe en Cigogne ! Il s’agit du premier rendez-vous artistique des enfants. Avec Ciconia Ciconia ils découvrent un texte contemporain, une histoire sensible en lien avec la confiance, la rencontre de l’autre et… la Pointe du Raz où cette cigogne voyageuse à pattes (elle ne peut plus voler) a dormi la veille au soir et où elle a rencontré un guide médiateur qui lui a raconté des choses incroyables… Elle invite les enfants à aller le rencontrer… pour les classes de l’IME La Clareté et de l’Ecole Kerjestin à Quimper, de l’Ecole Saint Anne à Plonevez-du-Faou, de l’Ecole Jean-Marie Autret à Plogonnec, de l’Ecole Keristin à Plouezoc’h, de l’École Jean Piaget à Morlaix, de l’Ecole Thomas Donnard à Penmarc’h et de l’École des Trois Pommiers à Peumerit la grande aventure de toute l’année a démarré.

Leur prochain rendez-vous : la visite de la Pointe du Raz et la découverte de la légende de l’Écume des Vents !

Un samedi avec un accordéon (et un homard)

Après une semaine avec les enfants de l’école du Bout du Monde, nous voilà réunis au gîte pour faire le bilan de la semaine, mais aussi écouter, compter les mesures, improviser des pas de danse, faire se rencontrer les univers en vue de la composition définitive du morceau pour accordéons écrit par Régis Huiban qui sera le ferment du grand moment collectif le 6 juin 21. La grande fête de l’Écume des Vents. Véronique Favarel imagine et transmettra la chorégraphie que les enfants interpréteront. Un sacré challenge… faire danser 300 enfants au son de plus de 40 accordéons, le tout en plusieurs groupes dans un vaste espace entouré de mer et de vent ! Nous avons aussi regardé les prototypes des poissons « Koïnobori » que les enfants vont colorer et personnaliser pour la grande installation collective, puis parlé, parlé, parlé de notre incroyable semaine et dégusté un homard cuisiné par Manu et Corinne ! Pour les non-Bretons que nous sommes pour certains d’entre nous, c’est une chose plus qu’inhabituelle. Merci TTT (désolée pas de photos du homard et en plus on a tout mangé !)

Le 11 novembre sous la pluie

Le mercredi 11 novembre, il pleuvait, faisait tempête comme on s’y attend à cette date, mais en pire ! Toute l’équipe de l’Écume des Vents a profité de ce qu’il n’y ait pas école pour aller se promener, que dis-je affronter les éléments, à la Pointe du Raz. Nous avons détaillé chaque caillou des chemins, chaque mètre des sentiers pour définir les espaces qui seraient utilisés lors de la grande journée du 6 juin 21, cette journée où seront visibles, dans une narration poétique, toutes les restitutions des groupes d’enfants, l’œuvre commune de poissons volants et surtout le grand moment collectif (mais chut ! Tout ceci est encore en cours de gestation). Une chose est sûre, personnellement j’étais heureuse d’avoir une bonne veste de pluie :). Le goûter et le bon thé chaud au retour dans notre super gîte Ti Break à Lescoff était miraculeux !

Écumage avec l’équipe au grand complet !

C’est avec une grande joie qu’enfin l’équipe de l’Écume des Vents a pu se retrouver au grand complet les 21 et 22 septembre. Deux jours de laboratoire, d’organisation… ce que nous appelons sur ce projet : l’écumage. Ces journées extrêmement intenses ont défini le rôle de chacun, les groupes avec lesquels nous allions travailler les uns et les autres, nos pistes artistiques, les résidences en milieu scolaire, les premières notes d’accordéon composées par Régis, en gros on a (presque) tout calé !

24 juin 2020 > on lance officiellement le projet !

Nous étions 70 personnes à passer la journée à la Pointe du Raz, accueillies par l’équipe du Syndicat Mixte et la Présidente de la Communauté de Communes, Armelle HURUGUEN. Cette journée a permis à tous les partenaires et coordinateurs de groupes d’avoir une présentation détaillée du projet et de l’équipe qui le mènera. Antoine, le fameux guide médiateur du site, nous a ensuite fait une visite drôle et sensible avant de nous mener au “Vallon” où un rituel symbolique de démarrage du projet a eu lieu. Tous en cercle, nous avons lancé du sel et du sucre pour appeler les vents sucrés et salés de la légende. Régis Huiban a accompagné Camille Perreau qui a lu à tous la légende de l’Écume des Vents. Cette légende inventée est le socle du projet.

Réunion de mars

Encore une grosse réunion ! Mais nous sommes de plus en plus nombreux et plus seulement les partenaires pour réfléchir à ce projet. Se joignent à nous des scientifiques, des institutrices, un accordéoniste, notre autrice…
Ah comme c’est bon de voir avancer les vagues et leur écume joyeuse… On se dit que c’est super tout ça, il n’y a plus qu’à !
Et on se retrouve fin juin 2020 à la Pointe du Raz pour lancer officiellement le projet.
Allez Go !

Premiers jets d’une folle aventure

En janvier 2020, les artistes participant à ce projet, qui n’avait pas encore de nom, se sont retrouvés en Bourgogne dans les locaux de la compagnie Entre chien et loup pour se rencontrer, réfléchir, rêver à cette aventure hors normes qui est devenue par la suite l’Écume des Vents.
Les bases ont été posées et se sont développées, étoffées, dans les mois qui ont suivi en lien avec l’équipe de Très Tôt Théâtre, notamment Bernard son directeur et Amélie la programmatrice.
En janvier 2020, loin d’imaginer l’année particulière qui nous attendait, nous avons rêvé de poissons volants, d’écume sucrée, de grandes rondes et de beaucoup de joie.