La signalétique du Grand Jour Dit

Camille et Julia, toutes deux étudiantes en licence DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design) mention design d’espaces, au lycée le Paraclet à Quimper, ont rejoint le projet de l’Écume des Vents lors d’un appel à idée lancée autour de la signalétique destinée à la journée du 4 juillet 2021.

Après les maquettes, les devis, les achats, elles démarrent la réalisation dans l’atelier d’Oliver Droux, régisseur général du projet.

La signalétique de Camille et Julia

Camille et Julia, toutes les deux élèves en licence DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design) mention design d’espaces, au lycée le Paraclet à Quimper nous préparent depuis déjà plusieurs mois toute la signalétique qui permettra aux spectateurs de circuler sereinement sur la Pointe du Raz lors du Grand Jour Dit, le 4 juillet prochain.

Camille et Julia nous ont présenté leur projet de plan qui sera donné à chaque visiteur pour qu’il puisse s’orienter. Leur participation à l’Ecume des Vents nous est précieuse et validera aussi leur année de formation.

Choix du format, des couleurs, de la typo, du graphisme, elles travaillent à toutes le étapes, de la conception à l’impression en lien avec l’Imprimerie Cloître. 

Elles sont accompagnées dans ce processus par l’équipe artistique et technique de l’Ecume des Vents.

Les merveilleuses idées de Jean-Christophe Désert

Partout où il passe, on ne tarit pas d’éloge sur lui ! Il est notre star du son, de l’informatique, du jeu de mot et de bien d’autres choses : je parle évidemment de Jean-Christophe Désert, le compositeur de musique électro-acoustique de l’Écume des Vents.

Il est notamment le cerveau derrière tous les ateliers sons de l’Écume des Vents (Briec, Penmarc’h, Plogoff, Quimper), la création de ce site internet, et le montage sonore des Podcast de l’Écume des Vents. Il a également aidé Régis Huiban sur la composition de Begarraz, la mélodie de l’Écume des Vents.

Mais ce n’était pas encore assez de travail pour notre cher compositeur qui a souhaité créer un nouveau projet dans le projet !

Pour la fête du Grand Jour-Dit, Jean-Christophe invite les accordéonistes à créer des paysages sonores. Avec votre instrument, sans jouer de mélodie mais seulement avec des modes de jeux, vous allez jouer tous ensemble les sons de la mer, du vent, ou de tout autre son que l’on peut entendre à la Pointe du Raz.

Lors de la fête de l’Écume des Vents, les visiteurs seront ainsi accueillis par ces paysages sonores et plongeront ainsi tout doucement dans l’univers de l’Écume des Vents.

Accordéonistes, si vous souhaitez vous entraîner pour ce beau projet vous trouverez ci-dessous les 11 modes de jeux imaginés par Jean-Christophe.

Et pour mieux comprendre les sons, nous vous fournissons un petit document explicatif de chaque mode de jeu, à télécharger juste ici !

Les penn sonneurs de vent se préparent

Pour accompagner nos soixante accordéonistes le Grand Jour Dit, 8 accordéonistes professionnels surplomberont la lande pour guider la mélodie de nos sonneurs de vent et les pas de nos 300 enfants de l’Écume des Vents.

Parmi nos 8 penn sonneurs de vent nous avons évidemment Régis Huiban, mais aussi Gwen Goulene, Tangi le Gall Carré, Yann Le Corre, Yann Le Bihan, Nicolas Even, Willy Abaro et Marianne Fretto Wolff ! Une joyeuse équipe que nous étions heureux de réunir pour la première fois ce dimanche 11 avril pour leur première répétition !

Après un premier temps d’explication sur le projet Ecume des Vents, et le déroulé que l’on prépare pour le grand jour dit, Régis, Gwen, Nicolas, Tangi, Yann, Willy, Yann et Marianne ont déchiffré une première fois, ont adapté à leur manière, puis ont fait sonner la mélodie de l’Ecume des Vents

Quelle émotion de les entendre faire résonner Begarraz tous ensemble !

Il parait qu’une vague de vent sucré s’est fait sentir jusqu’à la Pointe du Raz.

Après ce joli moment de grâce, nos penn sonneurs ont sortis leurs agendas et prévus d’autres moments pour répéter avec nos soixante sonneurs de vents amateurs. Prochaine répétition le dimanche 30 mai !

Comme nous sommes très généreux, voici de quoi régaler vos oreilles !

L’histoire des sonneurs de vent

On vous parle souvent des accordéonistes, plus communément appelés les sonneurs de vent. Cependant, je ne suis pas sûre qu’on vous ait vraiment raconté l’importance de leur présence sur le projet de l’Écume des Vents !

La légende raconte que lors du Grand Jour Dit, au début de l’après-midi, les enfants se réunissait sur la lande, en cercles concentriques, pour entamer une danse rituelle. Déjà, à l’époque de l’Écume des Vents, il était inconcevable de danser sans musique. Seulement, Spotify, Deezer et les enceintes bluetooth n’existaient pas encore.
Débrouillards et surtout pleins d’imagination, les enfants de l’Écume des Vents composait eux-mêmes de la musique, en fabriquant des instruments dont les aérophones mélodiques. Après de longues et fastidieuses recherches, il semblerait que l’aérophone préféré de l’époque, nommé La Bouche du Vent, serait l’ancêtre de l’accordéon que nous connaissons aujourd’hui.

“Composée de lamelles de bambou de différentes tailles, de touches de nacre qu’on appelait des clous et d’une large poche en peau plissée d’ailes d’exocet, très fragile, tannée avec soin, parfois brodée d’herbes sauvages, la bouche du vent se portait sur les épaules à l’aide de solides bretelles d’algues tressées et se jouait en solo comme à plusieurs ou en chœur.” – La légende d’Écume des Vents, épisode 07 – Dialoguer avec les vents, par Karin Serres

Tout a alors soudainement fait sens dans notre esprit : des accordéonistes allaient jouer la mélodie de l’Écume des Vents !

Nous avons alors fait appel au célèbre accordéoniste Régis Huiban pour composer la mélodie ; celle-ci s’intitule Begarraz, ce qui signifie “Pointe du Raz” en breton. Voici de quoi régaler vos oreilles !

Pour retrouver toutes les partitions, les tablatures et les enregistrements, rendez-vous juste ici !

Michel Aïdonidis, chef du centre Marine & Offshore de Brest à Météo France a un message pour vous !

La vie des artistes en dehors des ateliers

Nous vous avons fait des articles sur nos ateliers avec les enfants, mais l’Écume des Vents c’est aussi beaucoup d’heures de réunions, de brainstorming, de repas (merci merci merci Corinne !), de route, de pique-niques dans la voiture entre deux écoles du Finistère, des paysages dépaysants pour les non Bretons que nous sommes en partie dans l’équipe… alors voici quelques images de notre écumage du mois de février.

Hâte de retrouver tous les enfants/ados de cet incroyable projet en mars !

Merci à Très Tôt Théâtre de nous permettre de vivre cette folle aventure 🙂

Merci Nolwen et Cécile !

Écumage hiveral

Toute l’équipe artistique de l’Écume des Vents a passé trois jours à Ligne 21 à partager les avancées artistiques et peaufiner les interventions qui commenceront dès demain (lundi 1er février).

Vendredi nous avons lu les textes de Karin puis découvert les boites pour l’exposition d’ExSitu fabriquées par Emmanuel et Barthélemy. Fanch nous a expliqué le fonctionnement des capteurs et des transmissions sonores. Il faut avouer que cela reste assez abstrait pour les néophytes de l’équipe mais vraiment passionnant.

Samedi, nous avons partagé avec toute l’équipe les avancées dans tous les domaines, composition pour les accordéonistes, textes, ateliers d’art plastique, de son et de jeu, organisation et plannings. Camille et Nolwen ont aussi filé à Douarnenez faire découvrir Ciconia au groupe de la MJC  TI AN DUD.

Malgré une pluie battante toute la journée, les bons repas de Corinne nous ont donné du coeur à l’ouvrage.

Dimanche nous avons dansé avec Véronique qui nous fait découvrir de l’intérieur sa chorégraphie écumesque. Pour finir ce week-end en beauté nous avons préparé nos petites affaires pour les ateliers de poissons volants colorés. Puis zou une soupe et au lit 😉

Les cahiers de Karin

Karin Serres, l’autrice de l’Écume des Vents nous a livré ce week-end toute une cargaison de mots, de phrases, d’images et de sons entre les lignes. Elle nous a enchanté avec son imagination et la profusion d’idées que nous allons pouvoir faire vivre avec les enfants. Pour vous ravir, voici des photos de ses fameux carnets qu’elle remplit depuis des mois.

Tout commence en Finistère !

Un article sur notre projet sur le site Tout commence en Finistère.

Cliquez pour le lire en entier !