présentation du projet

Depuis plusieurs années, Très Tôt Théâtre imagine et met en œuvre, aux côtés d’équipes artistiques et de nombreux partenaires du Finistère, des projets participatifs qui engagent les habitants dans une aventure collective. Ainsi, ont vu le jour dans l’ensemble du département du Finistère :

– Les Répercutantes de l’Ouest avec la cie Arcosm en 2014
– Bienvenue avec Red Cardell & associés en 2016
– Le Grand Chut avec cie La Boîte à Sel en 2018

Pour cette saison 20*21, Très Tôt Théâtre a lancé une nouvelle aventure artistique avec la compagnie Entre Chien et Loup de Bourgogne, plusieurs artistes du Grand Ouest et de nombreux partenaires, intitulée L’Écume des Vents !

L’aventure de l’Écume des Vents, c’est à la fois une légende qui nous unit, un parcours artistique, une grande aventure collective dans le Finistère, des centaines d’accordéonistes que l’on invite à participer, un projet qui nous sort des salles de spectacles pour nous réunir à la Pointe du Raz et des souvenirs inoubliables qui vont rester imprimés.

Il y a de belles légendes mais aussi de belles histoires et parfois elles sont vraies comme cette aventure collective de l’Ecume des Vents.

Elle réunit de multiple partenaires au service de centaines d’enfants qui vont vivre une année exceptionnelle par la diversité des rencontres qu’elles soient artistiques ou scientifiques avec pour mission collective de faire vibrer de bonheur le lieu le plus ventilé de France, la Pointe du Raz.

Pour mener à  bien cette épopée quoi de plus normal que d’aller chercher en Bourgogne la cie Entre Chien et Loup et d’y associer des artistes locaux pour créer une dynamique sans frontière. Celle du plaisir de partager avec les enfants, leurs familles, les artistes et partenaires pour s’embarquer dans un parcours qui se clôturera tous ensemble pour faire la fête au bout du monde.

L’Écume des Vents c’est embarquer toute une ribambelle d’enfants du Finistère dans une aventure à leur démesure sur les lignes d’une portée dont ils écriront les notes joyeuses accompagnés d’artistes venant de toute la France et de passionnés – passionnants finistériens.
Nous suivrons le sillage d’une légende imaginée pour l’occasion, où enfants, poissons, oiseaux et lande de la Pointe du Raz font un cheminement de résilience pour faire revivre le rituel de L’Écume des Vents le 6 juin 2021. Que se passera-t-il ce jour-là ? Nous, adultes, en avons une vague idée, tout en sachant que le ressac et les embruns de l’imagination des enfants nous mèneront plus loin que ce que nos ressentis d’adultes ne nous le permettent à ce jour. Ce qui se passera, ce qui sera vécu par les enfants, leurs familles, leurs amis ce jour-là sera à l’image de tout le chemin qui aura été fait en commun et c’est bien le cheminement qui est le plus important ! Nous avancerons sur des chemins noirs, chemins oubliés au plus profond de soi, de nous, que nous ferons éclore à la pleine lumière insaisissable de ce caillou du bout du monde. Cette journée à la Pointe du Raz est une étape, certes finale, mais pas un but en soi car les multiples rencontres avec chaque enfant, chaque groupe seront l’occasion d’une ouverture d’esprit, d’une tentative de partage, d’un parcours intérieur tout en allant vers l’autre. Une maïeutique libre comme le vent inspirée par l’océan, une révolution, une grande ronde à plusieurs centaines d’enfants.
Neuf artistes seront les poissons-pilotes de cette épopée finistérienne. Quinze groupes d’enfants (environ 400 participants) seront les artisans sensibles de ce cheminement de connaissances et d’expériences culturelles, artistiques, scientifiques et personnelles. Nous les inviterons à vivre ce projet de trois points de vue : l’expérience de soi, l’expérience de soi dans son groupe et l’expérience de son groupe dans le collectif.
Nous souhaitons instiller par la rencontre avec les artistes mais aussi par l’accompagnement des encadrants des groupes une liberté du regard, un esprit critique et un éveil à différentes formes artistiques (théâtre/création sonore/art plastique/art contemporain/danse). Les quinze groupes avanceront sur une même ligne du temps, celle de l’année scolaire 20/21, tout en faisant chacun son propre parcours. La douzaine d’étapes-cadres de ce projet seront les mêmes pour tous mais leur contenu sera différent selon les groupes. La rencontre des enfants avec L’Écume des Vents se fera par un spectacle autour de la confiance qui s’invitera par surprise dans leur classe ou lieu d’activité. Cette manière surprenante de démarrer un projet les plongera directement dans le processus et dans un contenu artistique. Puis chaque groupe sera confié à Antoine, guide médiateur de la Pointe du Raz qui leur fera découvrir le site tout en les immergeant dans la légende. De là, chacun aura un cheminement singulier, façonné par les intervenants qu’ils soient scientifiques, chercheurs, artisans de la mer, artistes. Chaque groupe réalisera une œuvre sonore, plastique ou théâtrale, tout en préparant par la danse le rituel commun à tous. Ce rituel sera de même rendu vivant par les ondes sonores de plusieurs dizaines d’accordéons qui rejoindront ce grand rassemblement début juin. Les compositions dédiées de l’accordéoniste Régis Huiban seront portées tout au long du projet par trois écoles de musique du département ainsi que par tous les accordéonistes qui souhaiteront nous rejoindre.
Dans le cadre de résidences en milieu scolaire, deux classes développeront la légende de l’Écume des Vents et chercheront avec les artistes et plus particulièrement l’autrice Karin Serres les mots qui détermineront la suite du processus. Une troisième classe fera un travail de création mêlant art et sciences qui donnera forme, avec le collectif Exsitu (Fanch Dodeur et Barthélémy Péron), à une exposition qui partira en tournée dans les lieux de vie de chacun des groupes tissant ainsi un maillage entre les groupes.


La plasticienne Camille Perreau, le comédien Stève Moreau, le créateur sonore Jean-Christophe Désert, la chorégraphe Véronique Favarel, le constructeur Emmanuel Bourgeau, le régisseur – scénographe Olivier Droux, ainsi que les artistes cités plus haut seront les accompagnateurs des enfants. Ils tisseront des liens, sauront faire des nœuds d’amitiés créatives pour faire naître l’Écume des Vents. Une Écume des Vents encore plus sensible, plus touchante, plus vivante que ce que nous imaginons aujourd’hui, car elle sera nourrie de tous les enfants qui la brasseront.

Les passionnés-passionnants sont des acteurs du territoire dans le domaine de la recherche liée à l’océan ou des artisans de la mer. Ils sont passionnés par leur activité et passionnants quand ils la racontent. Ils seront une des clés d’entrée du projet pour chaque groupe en racontant leur domaine de prédilection de manière enthousiaste. Faisant partie de la règle de ce grand jeu, ce sont les enfants qui les rencontreront et incluront leurs savoirs dans le contenu artistique. Nous, adultes artistes, ne biaisons pas leur appropriation par notre expérience, les enfants seront passeurs.
Mais l’Écume des Vents c’est aussi plusieurs projets dans le Projet ! De jeunes adultes, élèves au lycée du Paraclet travailleront tout au long de l’année à la signalétique du site de la Pointe du Raz accompagnés par plusieurs des artistes du projet. L’autrice Karin Serres, en collaboration avec la maison d’édition Locus Solus, et avec la connivence de l’illustratrice – graphiste Katy Sannier écrira un récit de fiction autour de L’Écume des Vents. Le Fourneau à Brest croisera musiciens de spectacle vivant en résidence et enfants participants à ce projet. La Bibliothèque départementale mettra à disposition une malle de livres autour des notions développées dans ce projet qui sera prêtée aux groupes tout au long de l’année.
Toutes les structures partenaires seront partie prenante dans ce bouillonnement et apporteront leurs savoir-faire, leurs enjeux et leur justesse. Pour que ce projet puisse voir le jour pour les enfants, c’est aussi toute une équipe d’adultes qui œuvre depuis un an au sein de l’équipe de Très Tôt Théâtre et qui a su fédérer, enthousiasmer, relier, organiser un maillage d’adultes qui sauront, dès la rentrée prochaine, laisser place, tout en les guidant, au faire des enfants.
Changer ou initier un nouveau regard sur notre environnement, ouvrir les écoutilles pour se découvrir en découvrant un nouveau monde par le biais des artistes présents, faire se croiser et se rencontrer pratiques, imaginaires et relations aux autres, tels seront les jours de tout ce brassage, de cette écume inventée ! Nous traverserons des paysages intérieurs et sensibles. Des paysages réels et de fiction. Nous irons à leur découverte et nous les inventerons.
Le 6 juin 2021, pour les enfants des différents groupes ce ne sera pas une rencontre mais des retrouvailles à la Pointe du Raz. Tous, nous nous retrouverons, car nous nous serons liés de manière indéfectible par un monde sensible que nous aurons façonné collectivement.
Alors, rendez-vous tout au long du chemin ! Et comme dans les contes, voici la conclusion temporaire : ils vécurent enfants et firent beaucoup d’heureux…

L’Écume des Vents est une aventure collective qui a été imaginée pour :

• permettre aux partenaires du département d’engager un projet culturel innovant sur les territoires à travers une démarche participative, en accompagnant et mobilisant les habitants autour d’un projet artistique ambitieux
• favoriser la présence d’artistes sur les territoires, au contact des habitants, des jeunes et des enfants en particulier
• ouvrir un espace de projet destiné à mobiliser les structures culturelles, sociales, éducatives, etc. d’un territoire et impulser de nouvelles collaborations
• proposer une ingénierie culturelle au plus près des territoires afin d’accompagner les partenaires organisateurs dans la mise en œuvre du projet et de favoriser la pérennité des actions engagées
• développer la mutualisation de moyens et élargir le réseau départemental jeune public

Un projet co-construit avec les territoires et porté par ses acteurs

A partir du projet global, chaque territoire imagine sa déclinaison locale au plus près des réalités du terrain et co-construit avec les habitants. Durant la saison 2019-2020, les territoires se sont positionnés quant à leur participation. Au sein de chaque territoire, un partenaire référent coordonne toutes les actions. Il est l’interlocuteur principal pour les artistes et Très Tôt Théâtre, et s’entoure de partenaires-relais (écoles, centres sociaux, écoles de musiques, associations…).

Les partenaires référents sont :

MJC La Marelle – Scaër, Association Dihun – Haut Pays Bigouden (Plonéour-Lanvern), École de Musique du Cap Sizun – Plouhinec, Communauté de communes – Cap Sizun – Pointe du Raz, Syndicat Mixte – Pointe du Raz, MJC Ti an dud – Douarnenez, École de musique – Douarnenez, Ligne 21 – Plogonnec, Arthémuse – Briec, Bibliothèque du Finistère – Plonevez du Faou, Ulamir de l’Aulne de Haute Cornouaille – Chateauneuf du Faou, Théâtre du Pays de Morlaix – Morlaix, Le Fourneau – Brest.

Un projet coordonné par Très Tôt Théâtre :

Initié par Très Tôt Théâtre, ce projet est coordonné par le Pôle Territoire de Très Tôt Théâtre qui est renforcé par une personne dédiée à cette mission : Nolwen Treussier.

Le pôle territoire assure la coordination globale du projet et à ce titre :
• Le suivi des relations partenariales et leur accompagnement (conseils et outils pour la mobilisation des relais et des participants, la logistique, l’accueil, la technique…)
• La recherche de financement, le montage budgétaire et la contractualisation
• L’organisation logistique (plannings, réservations, feuilles de route)
• La régie générale (accompagnement et dimensionnement technique du projet, études de faisabilité, mobilisation du parc de matériel et de régisseurs…)
• L’accompagnement des artistes
• La coordination du projet en interne (mobilisation des ressources, communication et technique de TTT)

Un projet mené avec les acteurs de la mer :

Le Finistère regorge de spécialistes de la mer (chercheurs, pêcheurs, navigateurs…). Pour cette aventure, plusieurs d’entre eux ont accepté de devenir les passionnés-passionnants de l’Écume des Vents. Ils rencontreront ainsi les enfants participant au projet pour leur raconter leur relation intime à la mer et à son environnement par le prisme scientifique mais aussi et surtout par une approche sensible.

Dans le menu PASS PASS vous trouverez tous les passionnés-passionnants qui ont rejoint le projet !

L’Écume des Vents est un parcours artistique et culturel qui place l’enfant au cœur du processus de création. L’aventure artistique et humaine de l’Écume des Vents permettra de :
• Faire découvrir et partager l’univers d’un collectif artistique
• Initier les enfants à différentes pratiques artistiques
• Traverser avec les enfants un processus de création, explorer et cheminer avec eux
• Favoriser et développer l’expression des enfants et les associer à la réalisation d’une œuvre collective éphémère.
Au total ce sont 15 groupes d’enfants de 7 à 11 ans venus du Finistère, soit environ 300 enfants qui vont participer au projet Écume des Vents, mais aussi leur famille et leurs camarades qui vont également découvrir tout le parcours réalisé.

Des résidences en milieu scolaire :

Parmi les 15 groupes d’enfants participant au projet, deux écoles ont un rôle un peu spécifique :
• l’école du Bout du Monde de Plogoff – Cléden qui accueille les artistes du projet Écume des Vents en résidence d’écriture et d’expérimentation du 9 au 13 novembre 2020

Karin Serres va collecter les récits par le jeu mais aussi écrire et partager avec les enfants des phrases poétiques sur la légende de l’Écume des Vents. Camille Perreau, Jean-Christophe Désert et Stève Moreau vont parallèlement initier un laboratoire pour mettre en voix, en sons et en couleurs, les mots les inspirations que Karin Serres aura déployés avec les enfants. Ces premières rencontres leur permettront de tester la réception des enfants lors des interventions qu’ils développeront avec eux tout au long de l’année.

• l’école JM Autret de Plogonnec qui accueille les artistes du collectif Ex Situ en résidence de création du 11 au 15 janvier puis du 25 au 29 janvier 2021 à Ligne 21 à Plogonnec
Fanch et Barth du collectif Ex Situ vont tester la réception de leur travail auprès des enfants dans le but d’adapter au mieux les œuvres qu’ils vont réaliser. Suite à cette résidence, ils vont faire voyager plusieurs plantes dans les 15 groupes associés à l’Écume des Vents et traduire de manière immédiate, sous forme visuelle et/ou sonore, les signaux bioélectriques qu’elles émettent. Toutes ces données seront archivées et constitueront la mémoire des plantes nomades. Le traitement de cette collecte servira de banque d’expériences pour ExSitu et donnera lieu à une ultime création-restitution pour la grande fête finale de l’Écume des Vents à la Pointe du Raz. Symboliquement, cette ultime création accompagnera la venue des enfants de la terre, partis à la rencontre des poissons venus de la mer.

Un parcours artistique et culturel :

Chacun des 15 groupes qui participent au projet Écume des Vents va ainsi :
• Découvrir le spectacle Ciconia Ciconia de la compagnie Entre Chien et Loup : entre novembre 2020 et janvier 2021
• Découvrir les premières traces de la légende de L’Écume des Vents avec un guide du Syndicat Mixte de la Pointe du Raz : entre novembre 2020 et janvier 2021
• Rencontrer un spécialiste de la mer appelé passionné-passionnant :en janvier 2021
• Créer avec les artistes, une œuvre sonore avec Jean-Christophe Désert, une œuvre plastique avec Camille Perreau ou une mise en scène avec Stève Moreau : 4 à 5 interventions entre février et mai 2021
• Danser avec Véronique Favarel le rituel de l’Écume des Vents : 3 interventions entre février et mai 2021
• Rencontrer les Rustines de l’Ange : au printemps 2021
• Accueillir l’exposition itinérante réalisée par Ex Situ : entre mars et mai 2021
• Se rassembler avec l’ensemble des autres participants pour la grande fête finale : le 6 juin 2021 à la Pointe du Raz

Les Sonneurs de Vents, un orchestre d’accordéonistes !

Le choix de l’accordéon comme instrument phare du projet s’est fait pour deux raisons. La première, c’est que l’accordéon est un instrument autonome qui répond aux contraintes techniques du site de la Pointe du Raz (pas d’amplification, pas de raccordement électrique, nécessité d’être mobile). La deuxième, c’est que l’accordéon est un instrument à vent, particulièrement joué en Finistère et particulièrement apprécié par la Compagnie Entre Chien et Loup.

Avec la complicité de l’école de musique du Cap Sizun, l’association Dihun et l’école de musique de Douarnenez, les accordéonistes amateurs, qu’ils soient élèves de ces écoles ou non, seront invités à participer au projet Écume des Vents. Ils seront les Sonneurs de Vents qui vont guider les spectateurs le 6 juin 2021 à la Pointe du Raz.

Régis Huiban, compositeur de la mélodie de l’Écume des Vents sera à la direction de cet orchestre.

Pour bien accompagner ces accordéonistes amateurs, quatre répétitions collectives sont prévues les dimanches en février, mars, avril et mai à Douarnenez, Plonéour-Lanvern et Plogoff.

Le dimanche 6 juin 2021, lorsque tout le monde sera réuni, la légende de l’Écume des Vents sera célébrée à la Pointe du Raz dans un grand moment de fête guidé par le souffle du vent, de notre orchestre d’accordéonistes et de l’imaginaire de chacun.

 

Pendant cette journée, les familles et les visiteurs – spectateurs pourront redécouvrir le site de la Pointe du Raz, mais aussi découvrir :
• l’ensemble du travail réalisé avec les enfants tout au long de l’année,
• les œuvres réalisées par le collectif Ex Situ suite à son exposition itinérante
• la compagnie la Rustine de l’Ange
• les passionnés-passionnants qui ont rencontré les enfants participants
• la danse rituelle de l’Écume des Vents portée par la mélodie des Sonneurs de Vents
Un spectacle haut en couleurs qui devrait réunir près de 2 000 participants.

Un temps fort rendu possible, grâce aux partenariats impliqués dans l’organisation de cette journée : le Syndicat Mixte de la Pointe du Raz, le Fourneau – Centre National des Arts de la Rue, la Licence Design d’Espace du Lycée le Paraclet.

Soucieux de permettre aux visiteurs de poser un autre regard sur la Pointe du Raz métamorphosée pour l’occasion, l’équipe du Grand Site Pointe du Raz en Cap Sizun co-organise cette journée avec Très Tôt Théâtre. Tout au long de sa préparation, il veillera à la protection de la faune et la flore pour que cet événement reste à l’image des valeurs qu’il défend, des valeurs de respect des écosystèmes.

Pour que les enfants, familles, passionnés-passionnants, artistes et partenaires du projet gardent trace du projet l’Écume des Vents, mais aussi pour faire perdurer la légende auprès d’autres enfants, un livre qui raconte l’Écume des Vents sera édité chez Locus Solus.

Cet album jeunesse sera écrit par l’autrice Karin Serres suite à la résidence en milieu scolaire à l’école du Bout du Monde à Plogoff et sera illustré par Katy Sannier qui a réalisé le visuel de l’Écume des Vents.

Tout au long de l’année, Bertrand Guerry va suivre le projet et chacune de ses étapes jusqu’au 6 juin 2021. L’occasion de garder trace de cette belle aventure collective pour ce projet d’éducation artistique et culturel qui se veut exemplaire.

Les commentaires sont fermés